vendredi 17 mars 2017

[Interview]Lizi Cascile en 6 questions


Bonjour à tous, je vous présente aujourd'hui l'interview de Lizi Cascile, l'auteur de "Sur le divan", la chronique est disponible en suivante ce lien



1°) Bonjour Lizi, peux-tu te présenter en quelques mots aux lecteurs ? 



Bonjour Zelie :)

Je suis donc Lizi Cascile, auteur dans la trentaine. Je vis au bord de la mer, en Normandie, avec mon mari, nos deux enfants et nos trois chats. Une femme tout ce qu'il y a de plus commun en somme.

Beaucoup trop timide, très émotive et passionnée, c'est ce qui me résume bien !



2°) Depuis quand écris-tu ? Y a-t-il eu un élément déclencheur ? 



Oui, il y a eu un élément déclencheur. C'était il y a deux ans maintenant. À cette époque, j'avais un travail à haut risque, avec énormément de pression que je devais évacuer. C'est passé par l'écriture, naturellement, spontanément, durant les 90 minutes de trajet en bus de l’entreprise que j'avais par jour. Tout simplement, sur mon siège avec mes écouteurs dans les oreilles.



3°) Comment t’es venu cette idée pour « Sur le divan » ? 



J'aimerais pouvoir t'offrir une réponse toute faite, une réponse bien comme il faut, mais pour être honnête, je n'en ai pas. J'avais mon téléphone dans la main pour écouter de la musique et je me suis retrouvée à tapoter des mots qui sont devenus des lignes. L'histoire n'a pas connu de trame, aucune préméditation, elle est sortie comme elle s'est faite : d'elle-même, avec toutes les émotions qui me rongeaient. Et plus j'écrivais, plus je me libérais alors c'est devenu une histoire. C'est pourquoi dans Lorelei, il y a beaucoup de moi. Bien qu'elle ne soit ni ce que je suis ni ce que j'aurais aimé être, elle fait partie de moi d'une certaine façon.

Avec le recul et les années, je vois des choses dont je n'étais pas consciente au moment de l'écriture. J'y vois mes expériences de la vie, mes relations avec mes proches, de façon détournée, romancée, mais elles sont bien présentes. Finalement, ce roman a été ma thérapie à moi, mon divan et mon Dr Murez.



4°) Pourquoi avoir choisi l’auto-édition ? 



"Sur le divan" est une histoire brute qui n'était pas destinée à être un roman. C'était juste des phrases, des sentiments, des émotions. Et voilà ce que ça a donné. Un roman. Le premier. Tout auteur sera d'accord pour dire qu'un premier roman a des défauts de débutant, c'est inévitable. "Sur le divan" a les siens, peut-être même plus puisqu'il n'a pas été écrit en tant que tel. Mais cela lui a fait gagner en authenticité et profondeur. L'auto-édition est une façon de rester maître de ce roman bien trop personnel pour être transformé. J'avais besoin de le partager avec les lectrices parce qu'il s'adresse aux femmes, à leur féminité, à la vie.



5°) Quels sont tes autres projets ?



Dans l'immédiat, je prépare la sortie prochaine d'une romance dark, psycho et érotique, co-écrit avec ma jumelle de plume Aïvy Frog (auteur de "Rose & Bud" et "Lilas" que je vous recommande). Ce sera publié chez les Editions Addictives. La signature est assez récente donc je n'ai pas d'infos ni encore de date à communiquer, mais tout sera dévoilé bientôt, le planning est en cours d'organisation avec l'éditrice. Dès qu'on a le feu vert, vous saurez tout. ;)

Une fois, ce travail achevé, nous reprendrons l'écriture d'un roman que l'on travaille depuis plus d'un an par intermittence. Nous n'en avons pas moins d'une dizaine qui attendent patiemment leur tour pour voir le jour.

De mon côté, en solo, je poursuivrais également l'écriture d'un manuscrit commencé il y a bientôt 18 mois. J'en ai plusieurs en cours, mais celui-ci me tient particulièrement à cœur. Une romance, toujours, mais dans un tout autre genre. Je n'en dis pas plus, car entre écrire et oser le proposer à la lecture, il y a un gouffre que je peine surmonter. Et je ne parle pas des journées, des semaines bien trop courtes pour me permettre de travailler comme je le souhaiterais.



6°) Un mot pour la fin ? Pour dire pourquoi il faut lire « Sur le divan » ?



En un mot : merci ! Merci à toi pour l'interview. Merci à tes lecteurs qui liront, aux personnes qui ont lu "Sur le divan", à celles qui vont s'y intéresser et peut-être même oser se lancer. Merci aux personnes de l'ombre qui m'ont soutenue, en me suivant sur les réseaux sociaux, en partageant leur avis sur la toile, en m'envoyant un message pour me faire un retour et en recommandant le livre à d'autres personnes. Je suis loin de tout voir et de me rendre compte de l'amplitude de la chose, mais lorsque je tombe dessus par hasard, que j'en ai écho, je suis estomaquée de cette gentillesse.

Lire "Sur le divan" est une option que vous pouvez vous accorder, je ne peux pas vous garantir de tomber sous le charme, mais ce que je peux promettre c'est de vous offrir une parenthèse, un moment de détente pour que votre esprit s'évade, sur un sujet qui n'est pas souvent abordé, un sujet "universel", pour citer la chronique de Zelie. C'est un roman différent auquel vous ne vous attendez pas.



-------------------------------------------------------------------------------

Qu'avez-vous pensé de l'interview ? Est-ce qu'elle vous a donné envie de lire son roman ? 

------------------------------------------------------------------------------


-Zélie- 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire