mercredi 20 novembre 2019

[Série]Le bazar de la charité, Episode 1 & 2

Bonjour à tous, lundi soir comme 7 millions de téléspectateurs, j'ai regardé les deux premiers épisodes de la série événement de TF1 (en partenariat avec Neflix), le bazar de la charité. Je vous laisse avec l'affiche, le résumé puis je vous  livre mon avis et celui de Nicolas. 

Aujourd'hui est l'anniversaire de mon frère, Damien. Bon anniversaire frérot !


Le résumé : 

Paris, 4 Mai 1897. Un incendie dévastateur détruit en quelques minutes le Bazar de la Charité, l’édifice abritant une manifestation caritative très courue, faisant plus de 120 morts, essentiellement des femmes de la haute société et leur personnel. A cette occasion, trois femmes, Adrienne De Lenverpre, Alice De Jeansin, et sa bonne Rose Rivière voient leur destin bouleversé. Usurpation d’identité, amours interdites, changement radical de vie, émancipation, cette mini-série nous plonge dans la société parisienne de la fin du 19e siècle, en suivant le destin romanesque de ses trois héroïnes. 

Mon avis : 

Beaucoup d'encre a coulé sur la série avant et jusque après les deux premiers épisodes diffusés lundi soir sur TF1. J'en ai lu certains pour mettre dans l'ambiance. Je ne cherche pas la polémique mais je trouve que les gens oublient très vite le côté "série" du sujet. C'est une série faite par une grande chaîne associée à Netflix, cela ne peut pas être une émission de Stéphane Bern. L'Histoire du bazar de la charité est établie avec des faits bien précis. Nous avons eu, lundi soir, une interprétation et des choix pris par les réalisateurs. Ils ne pouvaient pas coller à 100% à la réalité historique sinon ils auraient fait un documentaire sur le sujet ou ils auraient ennuyé une partie de l'assemblée. 

Pour une fois que nous avons une production française sur un événement français avec du budget et des actrices de talent, les gens passent leur temps à démonter chaque phrase ou attitude de chaque personnage en disant qu'eux-même l'aurait fait autrement. Il est bien facile de juger et de dire ce que l'on pense mais bien plus compliqué de le faire. J'admire donc le travail fait par l'ensemble de l'équipe de la série car c'est un gros pari et un boulot de qualité, quoi qu'on en dise. 

Il ne faut pas oublier également que c'est une série, qu'elle doit correspondre à certains critères pour être regardé. 2 millions d'euros par épisode, c'est assez impressionnant comme budget. Une série doit donner envie aux gens de continuer à regarder, doit soulever du suspens. Je pense que les deux premiers épisodes ont bien rempli leurs rôles. 

En ce qui concerne le sujet, l'incendie du bazar de la charité, je ne connaissais pas du tout l'épisode historique. Je suis donc ravie de voir qu'il est mis en scène aujourd'hui. Cela permet de faire connaître la fin du XIXe siècle qui est une période très peu connue des séries. 

Qu'est-ce que j'en ai pensé ? J'ai passé un bon moment devant ma télé, ce qui ne m'était pas arrivé depuis un certain temps. Il y a quelques maladresses mais peut-on ou même doit-on se focaliser là-dessus. Je ne pense pas. L'ensemble est cohérent, dynamique, agréable à regarder. 

Les costumes des femmes sont splendides et sied à merveille aux actrices qui les portent. Les décors sont vraiment beaux (même s'il ne semble pas être tout à fait exact). La scène de l'incendie est incroyable. C'est quand même assez rare d'avoir ce genre de scène dans une série ou dans un film. Le réalisme était au rendez-vous. 

J'ai voulu regarder en partie cette série car je connais deux des trois actrices principales, Camille Lou (Alice) et Audrey Fleurot (Adrienne). Je voulais voir ce qu'elle donnait dans une série autre que celles qu'elles ont déjà faites. Je préfère Camille Lou pour sa fraîcheur mais Audrey Fleurot est tout aussi bien. 

Je regarderais la suite avec grand plaisir lundi prochain !

L'avis de Nicolas : 

C'était bien, la reconstitution sur le plan historique était bien faite (de ce que j'en sais). On sentait que ce n'était un téléfilm français classique mais que Netflix avait mis sa patte. Il était intéressant de découvrir cette épisode de la vie parisienne de la fin du XIXème siècle.  

-----------------------------------------------------------------------------------------
Et vous ? L'avez-vous regardé ? Qu'en avez-vous pensé ? Je suis ouverte à toute discussion. 
--------------------------------------------------------------------------------

-Zélie- 

lundi 18 novembre 2019

C'est lundi, que lisez-vous ? #153


Bonjour à tous, qui dit lundi, dit article de la semaine !

Qu'est-ce que j'ai lu cette semaine ?

Je n'ai rien fini cette semaine.

 Qu'est-ce que je suis en train de lire ?


Qu'est-ce que je vais lire ensuite ?


------------------------------------------------------------------------------
Et vous ? Que lisez-vous ? Dites-moi tout, je suis curieuse.
------------------------------------------------------------------------------

-Zélie- 

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 13 novembre 2019

[Chronique]La petite voleuse de la soie de José Frèches (XO Editions)

Bonjour à tous, un nouveau livre lu et un autre roman de chez XO Editions, La petite voleuse de la soie de José Frèches que je suis ravie de retrouver dans un registre dans lequel je le connais, c'est-à-dire en lien avec la Chine.

Je remercie Mélanie, XO Editions et José Frèches pour le roman !


Présentation :


Titre : La petite voleuse de la soie
Auteur : José Frèches
Edition : XO Editions
Genre : Roman historique
Nombre de pages : 352  pages

Résumé :


Quelques œufs de ver à soie et graines de mûrier… et voilà qu’un secret jalousement gardé en Chine pendant des millénaires finira par être divulgué au‑dehors de la Grande Muraille, ce qui entraînera la chute de la puissante dynastie des Han.
Nous sommes au IIIe siècle de notre ère, et la « petite voleuse de la soie » s’appelle étoile du Nord. Menacée de mort, cette brodeuse aux doigts d’or fera le bonheur d’un roitelet du Khotan et la richesse de cette oasis, l’un des plus anciens pays bouddhistes.
Sa fuite est le début d’une étourdissante cavalcade sur la légendaire route de la soie, épopée pleine de rebondissements, de fureur et de sensualité, où le lecteur croisera, tour à tour, un vieil ermite taoïste, un général sans peur ni scrupules, un empereur autiste et une redoutable Persane.
Avec ce roman, José Frèches nous fait partager sa passion pour la Chine. Il nous montre combien la soie était, pour tous les Chinois, une étoffe sacrée, symbole de beauté, de douceur, mais aussi de rayonnement et de domination.
Jusqu’à ce qu’un coup de foudre ne vienne tout renverser…

Mon avis : 


J'ai eu l'occasion de lire Nous étions deux de José Frèches en mai 2019. Vous pouvez cliquer sur le titre pour retrouver mon avis détaillé. C'était un registre différent de ce que je connaissais de José Frèches, toujours très porté et à force raison sur la Chine. 

Avec la petite voleuse de la soie, nous retrouvons ce style et cette écriture inimitable. José Frèches nous emmène dans la Chine de la soie, toujours aussi fascinante même de nos jours. 

L'auteur a une telle culture de ce pays que c'est un plaisir de lire un livre dont on sait d'avance qu'il est réfléchi et documenté avec une précision infime. Les notes de bas de page en attestent, quasiment à chaque page et avec des explications limpides et agréables à comprendre. 

Lire un roman de José Frèches permet de se faire une idée précise de l'époque en question tout en mettant en place des personnages qui sortent de son imagination. La balance des deux est très bien orchestrée.  

Ici, l'histoire se place du point de vue de différents personnages tous liés à la soie d'une manière ou d'une autre. Le personnage principal étant Etoile du Nord, j'adore les noms donnés. Elle grandit au fur et à mesure du récit et nous avec elle. Les sentiments ne sont pas le principal dans ce roman. Mais, ils sont suffisants quand ils sont présents. 

Ce n'est pas un roman dont on va forcément tourner les pages rapidement mais je trouve que j'ai pris le temps de le savourer touche par touche et j'ai beaucoup aimé !  

J'ai adoré l'enchainement des événements à travers les différents personnages ainsi que les nombreuses descriptions ce qui permet de se représenter de manière claire chaque endroit ou personne. 

Résumé : La soie est au coeur du roman de José Frèches pour passer un agréable moment tout en douceur et en délicatesse ! 
 

Ma note : 10/10


--------------------------------------------------------------------------------
Avez-vous déjà lu des romans de José Frèches ? 
--------------------------------------------------------------------------------

-Zélie-